L’Ecologiste n° 42

Le Changement, livre inédit achevé en 1990, vient de paraître (Le Pas de côté). Bernard Charbonneau note que le changement, devenu une fin en soi, n’est ainsi qu’une « abstraction meurtrière » contrairement à l’élan de la vie qui prend toujours appui sur un point fixe (p. 145). Pas de changement, donc, sans point de repère. Quel changement voulons-nous ? Celui mûrement choisi ou celui qui nous est imposé par le rythme effréné de la société industrielle ?

L’Écologiste n° 42, printemps 2014.

Comments are closed.