Philosophie magazine

Cette anthologie des pionniers de la notion de décroissance dessine une large galaxie, de Günther Anders à Simone Weil, en passant par Orwell, Thoreau ou Tolstoï. Elle a ainsi le grand mérite d’orienter vers l’éthique un débat souvent strictement économique. Le choix peut parfois surprendre mais se défend : Arendt et Camus, décroissants ? En pointant, dans La Condition de l’homme moderne, l’uniformisation et la déshumanisation engendrées par une production et une consommation de masse, la philosophe questionne notre rapport à des objets toujours plus nombreux et obsolètes. En construisant une « pensée de midi » solaire, en référence à un Sud géographique comme au milieu de la journée, Camus invite à la modération, à une forme de sobriété éthique qui peut s’appliquer à nos modes de vie. Ce manuel, qui bénéficie en outre d’un beau travail d’édition et d’illustration (avec des dessins signés Stéphane Torossian), ravira ceux que le mantra du « retour à la croissance » agace.

Victorine de Oliveira, Philosophie magazine n° 109, mai 2017.

Comments are closed.