Silence

Le système capitaliste récupère une certaine écologie pour continuer à renforcer toujours davantage son emprise sur la planète. Cette dénonciation n’est pas nouvelle. L’intérêt de l’ouvrage tient dans la qualité et la diversité d’une quarantaine de textes courts, signés par des auteurs français, mais aussi étrangers des quatre coins du monde, connus ou non. Au-delà des différentes sensibilités, tous se rejoignent dans une perspective radicale : rupture avec le capitalisme, le culte de la croissance, les fausses solutions des technologies ou des « petits gestes », remise en cause de nos modes de vie occidentaux. Comme souvent, l’ouvrage est plus affûté dans son état des lieux que dans sa partie de pistes pour « en sortir ». Si une voie d’émancipation se dégage, c’est celle d’une austérité entendue comme antidote aux gaspillages et aux inégalités.

Recension parue dans le magazine  Silence.

Comments are closed.