Le Progrès m’a tuer. Leur écologie et la nôtre – La Décroissance

couv4couv

Le dérèglement climatique s’accélère. Les glaces fondent. Les océans s’acidifient. Le niveau des mers monte. La maison brûle… Alors que les rapports sur les ravages environnementaux se font de plus en plus alarmistes, institutions internationales et États appellent à la mobilisation générale pour faire face au « défi » climatique. Leur plan d’urgence ? Accélérer l’innovation technologique pour rendre le développement plus durable. Leur écologie est en fait une opportunité pour conforter le système industriel et intensifier la marchandisation du monde.

En quatre décennies, ce programme a pourtant fait la preuve de son échec. Le développement durable n’a pas eu lieu. Il n’y a pas de croissance verte. L’expansion économique se nourrit d’une quantité sans cesse accrue d’énergie et émet toujours plus de pollution. Nous ne pouvons pas prétendre préserver la nature et l’homme sans nous attaquer à cette dynamique.

C’est pourquoi notre écologie, elle, porte un projet de rupture radicale : elle remet en cause le capitalisme, le déferlement technologique, l’organisation industrielle, l’impératif de croissance, un certain mode de vie et d’être. De sensibilités diverses, mais partageant tous cette perspective, les auteurs réunis ici, grandes voix critiques venues des quatre coins du monde, appellent à rejeter l’idéologie destructrice du Progrès.

 

Livre collectif, coordonné par La Décroissance. Co-édition L’échappée/Le Pas de côté.

Auteurs : Joan Martinez Alier, Julio Anguita, Matthieu Auzanneau, Denis Bayon, Karim Ben Mustapha, Aurélien Bernier, Jean-Michel Besnier, Cédric Biagini, Marie-Josèphe Bonnet, Dominique Bourg, Thierry Brulavoine, Vincent Cheynet, Bruno Clémentin, Angélique Del Rey, François Del Rey, Dany-Robert Dufour, Chems Eddine Chitour, Gustavo Esteva Figueroa, Dario Fernando, Jean-Baptiste Fressoz, Richard Heinberg, Alessandro di Giuseppe, Yvan Gradis, Alain Gras, John Michael Greer, Célia Izoard, Thierry Jaccaud, François Jarrige, Serge Latouche, Bernard Legros, Giulio Marcon, Firoze Manji, Jean-Claude Michéa, Moins, Serge Mongeau, David Murray, Pierre G. Nakoulima, Clarilton C. Ribas, François Roddier, Filka Sekulova, Agnès Sinaï, Joseph Tainter, Mohammed Taleb, Pierre Thiesset.

* * *

« La gauche reste cramponnée à ses vieilles lunes productivistes » : Interview sur le site Le Comptoir, partie 1.

« La décroissance permet de maintenir les braises d’une écologie politique non inféodée » : Interview sur le site Le Comptoir, partie 2.

« Ce recueil défend une écologie radicalement anticapitaliste contre le développement durable en vogue actuellement » : Slate.

« Ce livre très riche rassemble une quarantaine de contributions sur la critique du progrès » : L’Écologiste.

« Une vision d’ensemble de ce monde de la décroissance » : France Culture.

« Le Progrès est devenu une arme contre les peuples » : Radio Nova.

« Des idées à s’approprier, à travailler pour tout projet émancipateur » : L’Anticapitaliste.

« Cet ouvrage regroupe la fine fleur des esprits contemporains invités à esquisser des issues pour échapper au désastre écologique où nous conduit le système capitaliste » : Moins.

« Un livre stimulant qui tombe à point nommé » : L’Influx.

* * *

Pages : 225

Format :  16,5 x 22,5 cm

Prix : 20 €

ISBN :  978-2-37309-011-6

Mise en vente : mai 2016.

_____________________________________________________
Vous pouvez commander ce livre auprès de votre libraire. Pour nous l’acheter directement, vous pouvez nous envoyer un chèque de 22 euros (frais de port compris) à l’adresse :
Éditions Le Pas de côté – 27 rue Riparia – 18100 Vierzon
ou payer par carte bancaire, à l’aide du paiement sécurisé Paypal :