L’Homme nouveau n° 1565

Des écologistes cohérents

Lors d’ »Assises de l’écosocalisme » organisées par le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon le 1er décembre 2012 fut fustigée la « décroissance de droite et bigote à la façon d Vincent Cheynet et du journal La Décroissance« . Je ne sais pas si les ennemis de nos ennemis sont forcément nos amis, mais, comme par hasard, de même que Thierry Jaccaud, fondateur en 2000 et rédacteur en chef du mensuel L’Ecologiste, Vincent Cheynet, fondateur en 2004 et rédacteur en chef du mensuel La Décroissance, a pris résolument parti contre le projet de loi du « mariage pour tous », s’inquiétant notamment de ses conséquences bioéthiques : PMA, GPA et autres technicisations et marchandisations du vivant et de l’humain. De même qu’il existe des chrétiens cohérents qui voient que les manipulations sur la vie humaine sont inséparables des manipulations sur la nature en général, de même existe-t-il des écologistes cohérents qui voient que le libéralisme économique est inséparable du libéralisme moral, et que les deux procèdent de la même logique d’arraisonnement du vivant. Vincent Cheynet en fait partie, et l’on découvrira dans son dernier livre combien cette convergence entre écologistes radicaux (vite traités d’extrémistes) et catholiques intégraux (vite traités d’intégristes) est profonde : l’alliance objective des partisans de la nature et des disciples de la grâce contre la société de l’illimité.

Falk van Gaver, L’Homme nouveau n° 1565, 26 avril 2014, p. 20.

Comments are closed.