Silence 421

On connaît Bernard Charbonneau (1910-1996), ami de Jacques Ellul et précurseur de l’écologie politique en France. Son œuvre, méconnue de son vivant, est plus accessible aujourd’hui, entre les rééditions de ses ouvrages et la publication progressive d’inédits. Tel est le cas de cet ouvrage, terminé en 1990, et qui paraît à présent, chez un éditeur petit mais clairvoyant. Le changement, voilà bien un sujet paradoxal : tout le monde en parle, de la droite à la gauche, les réformes se suivent (ou se télescopent)… et rien de fondamental ne change ! L’auteur n’est pas dupe de la croissance infinie, du changement perpétuel. Il écrit : « Contribuer à une maîtrise du changement déchaîné pour sauver la terre et la liberté de son locataire, tel est le but de cet essai. » C’est bien, en effet, la liberté de l’homme qui est en jeu.

JML, Silence n° 421, mars 2014, p. 43.

Comments are closed.