Silence n°407

L’esclavage moderne

Etonnant, à quel point un livre écrit en 1900 peut être d’une si grande actualité ! Tolstoï se livre à une dénonciation sans complaisance des conditions d’exploitation de classe ouvrière, parlant d’un véritable esclavage. Les inégalités naturelles entre les humains ont été justifiées par les théologiens au nom de vérités divines, et aujourd’hui ce sont les économistes qui ont pris leur suite, nous demandant de croire dans les vérités de leur science même si nous ne les comprenons pas. Tolstoï fustige la propriété, les impôts, les lois et l’Etat, estimant que ces institutions existent par la violence et pour une caste de riches. Il critique les réformes du droit du travail qui ne font qu’aménager la prison dans laquelle les humains croupissent et appelle à se libérer des gouvernements, à ne pas payer l’impôt, à refuser le service militaire, à déjouer les pièges de l’appétit de possession… Un texte d’une très grande clarté et radicalité.

GG

S!lence n° 407, décembre 2012, p. 43.

 

 

 

 

Comments are closed.