Kairos n° 27

S’il s’agit de retrouver en un ouvrage condensés de courts textes, mais denses, écrit par par un panel aussi divers que talentueux de 45 auteurs (dont on pourra citer Dany-Robert Dufour, Serge Latouche, Cédric Biagini, Marie-Josèphe Bonnet, Denis Bayon, Jean-Claude Michéa et notre collègue Bernard Legros, pour ne citer qu’eux), avec un thème central qu’est la critique du progrès tel que défini par la société productiviste, Le Progrès m’a tuer devient un ouvrage de référence. Foisonnant d’arguments que l’on soulignera, de pages qu’on annotera, de phrases sur lesquelles on reviendra, l’ouvrage balaie la question en 4 sous-thématiques principales (effondrement, illusions, idéologie, développement), avec une dernière partie reprenant des contributions qui permettent de penser la sortie du mythe. L’ensemble des articles nous confirme de façon parfois cinglante la mauvaise pente sur laquelle on est embarqué. Ça glisse mais ce n’est que la vérité. A diffuser assurément.

Alexandre Penasse, Kairos n°27, novembre 2016.

Comments are closed.